Mesure de l’observance therapeutique chez les patients diabetiques suivis a l’hopital militaire d’Abidjan.

J Abodo, FN Oka, A Ankotché, A Yao N’Dri, A Nibaud, P Koffi-Dago, Y Binan, EA Ablé, F Kouassi, V Kouamé, A Lokossué, A Hué, A Lokrou

Résumé


Introduction : Le diabète étant une maladie chronique, l’observance du traitement antidiabétique reste un facteur important pour l’amélioration de la prise en charge du patient diabétique. Le but de notre travail était de mesurer l’observance du traitement antidiabétique chez les patients diabétiques suivis à l’hôpital militaire d’Abidjan (HMA). Matériel et méthode : Il s’agit d’une étude transversale, prospective de patients diabétiques vus en consultation dans le service de médecine interne de l’HMA du 1er mars au 31 août 2011. Les patients ont répondu à un questionnaire standardisé sur l’observance appelé TEO. Ainsi la qualité de l’observance a été classée en optimale, moyenne ou mauvaise. Pour déterminer les facteurs pouvant influencer l'observance, la comparaison entre les trois groupes "bonne observance", "minimes problèmes d'observance" et "mauvaise observance" a été réalisée. Les tests statistiques utilisés ont porté sur les cinq types de facteurs retenus par l’OMS : les facteurs démographiques et socio-économiques, les facteurs liés au patient et/ou à son entourage, au système de soins et à la maladie et les facteurs liés au traitement médicamenteux. Résultats : L’étude a porté sur 260 patients diabétiques. La qualité de l’observance était optimale chez 117 (45%) patients, moyenne chez 56 (21,54%) et mauvaise chez 87 (33,46 %) patients. Au plan épidémiologique, le sexe masculin, le niveau d’instruction, l’absence d’une assurance maladie et une meilleure relation médecin-patient étaient associés à une meilleure observance thérapeutique du diabète. Au plan thérapeutique et évolutif, le groupe de meilleurs observant se situait parmi les patients possédant un lecteur de glycémie capillaire, réalisant un contrôle régulier de la glycémie, et ayant des meilleures valeurs d’hémoglobine glyquée. Par contre, l’oubli du traitement et les effets indésirables étaient associés à l’inobservance thérapeutique tandis que le nombre de comprimés et le nombre de prise journalière de médicaments n’étaient pas associés à une mauvaise observance du traitement. Conclusion : Les résultats de notre étude suggèrent que l’amélioration de l’offre de soin, la mise en place d’une assurance maladie accessible à tous et l’éducation des patients pourraient contribuer à améliorer la qualité de l’observance thérapeutique chez le diabétique en Côte d’Ivoire.

Mots-clés


Observance thérapeutique, Diabète, Hôpital Militaire d’Abidjan

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.