COUTS DIRECTS DES COMPLICATIONS DU DIABETE EN GUINEE.

TS Diallo, NM Baldé, A Camara, ML Kaba, MD Baldé, AO Bah, AS Youla, A Kake, D Sylla, MA Diallo

Résumé


Contexte et Objectifs : Le coût de la prise en charge du diabète est alourdi par la survenue des complications. L'objectif de cette étude était de mesurer le coût direct de la prise en charge des complications du diabète et de le comparer au coût optimal dérivé de l’avis d’experts locaux sur la base des soins disponibles en Guinée.

Méthodologie : 85 sujets dont le diabète avait une complication ont été interrogés pour rapporter les coûts des différents actes médicaux (médicaments, bilans et soins) et non médicaux (transport, régime alimentaire) pour chacune des complications du diabète étudiée. Ces coûts mesurés ont été comparés aux coûts optimaux qui dérivaient de l’avis d’experts locaux sur la base des soins disponibles en Guinée.

Résultats : Le coût direct annuel optimal pour la rétinopathie diabétique proliférant était de 12.876.937 GNF soit 30 fois celui mesuré, celui d’une insuffisance rénale chronique sous dialyse était de 133.000.311 GNF soit 14 fois plus élevé que le coût mesuré moyen. Les coûts directs annuels recueillis auprès des patients présentant une complication du diabète étaient pour une insuffisance coronarienne de 1.577.370 GNF, un infarctus du myocarde de 2.250.142 GNF, une hypertension artérielle de 2.374.576 GNF et un accident vasculaire cérébral à 4.059.791 GNF. Les éléments les plus importants de ces coûts sont le traitement et le transport.

Conclusion : Le coût direct des complications du diabète est très élevé notamment en l’absence de couverture maladie pour la majorité de la population en Guinée. Ces données factuelles éclairent sur les composantes à prendre prioritairement en compte dans une perspective de couverture maladie.


Mots-clés


Coût direct, Coût optimal, Diabète, Complications

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.