SEROPREVALENCE DE L'INFECTION A CHLAMYDIA TRACHOMATIS CHEZ LES FEMMES CONSULTANT POUR INFERTILITE A L'HOPITAL GENERAL DE YAOUNDE

JD Kemfang Ngowa, E Mboudou, M Toukam, A Ngassam, JM Kasia

Résumé


Contexte/Objectifs : L’infection génitale à Chlamydia trachomatis est connue comme étant une des principales causes de facteurs tubaires de l'infertilité féminine. La présente étude avait pour objectif d’estimer la séroprévalence de l'infection à Chlamydia trachomatis chez les femmes qui ont consulté pour infertilité à l'Hôpital Général de Yaoundé au Cameroun.

Méthode : Notre étude rétrospective était conduite à partir d'une revue des dossiers médicaux des femmes consultant pour infertilité pendant la période d'étude de janvier 2000 à décembre 2003.

Résultats :L’étude a porté sur595 femmes ayant consulté pour infertilité. La tranche d'âge de 30-39 ans était la plus représentée (52,26%) et les cas d'infertilité secondaire étaient majoritaires (81%). La séroprévalence de l'infection à Chlamydia trachomatis était de 66,2% (IC 95%. 62,20-70,01). Cette séroprévalence augmentait significativement avec l'âge (de 50% à < 20ans et de 78,26% à ≥40ans ; p=0,021). Par ailleurs, les femmes mariées avaient une séroprévalence significativement plus élevée que les femmes célibataires (69,8% vs 62,1%; p= 0,048).

Conclusion :La séroprévalence de l'infection à Chlamydia trachomatis élevée dans cette étude montre que cette infection serait fréquemment associée à l'infertilité féminine chez les femmes camerounaises.


Mots-clés


Infertilité; Chlamydia trachomatis; Hôpital Général Yaoundé; Cameroun.

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.